Peta Stapleton, docteur en psychologie clinique australienne et auteure de la “science du tapping” et ses collègues viennent de publier les résultats d’un essai clinique (1) portant sur l’impact de l’EFT sur la douleur chronique.
Ils ont étudié l’effet d’une intervention de techniques de libération émotionnelle (EFT) sur l’activation cérébrale chez des personnes souffrant de douleurs chroniques en utilisant l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf).

L’EFT est une technique brève de réduction du stress qui combine l’énoncé d’une déclaration cognitive avec des stimulations somatiques sur des points d’acupression.

Vingt-quatre adultes ont suivi un traitement EFT de groupe en ligne pendant six semaines et ont été soumis à une IRMf au repos avant et après l’intervention. Une analyse a indiqué des différences significatives dans les niveaux de sévérité de la douleur (-21%), d’interférence de la douleur (-26%), de qualité de vie (+7%), de symptômes somatiques (-28%), de dépression (-13,5%), d’anxiété (-37,1%), de bonheur (+17%) et d’appréciation de la vie (+8,8%) du pré au post-test. Les tailles d’effet de Cohen allaient de petites (0,2) à grandes (0,75) valeurs suggérant l’impact de l’intervention.

L’analyse IRMf a montré que le traitement post-EFT a diminué de manière significative la connectivité entre le cortex préfrontal médian (une zone de modulation de la douleur) et les zones bilatérales de matière grise dans le cortex cingulaire postérieur et le thalamus, les deux zones étant liées à la modulation et à la catastrophisation de la douleur.
Aucune zone du cerveau n’a montré une augmentation significative de la connectivité après le traitement par l’EFT. Associés aux mesures psychologiques, les résultats soutiennent les effets de l’intervention EFT dans la réduction de la douleur chronique et de ses impacts.

Stapleton, P., Baumann, O., O’Keefe, T., & Bhuta, S. (2022). Neural Changes after Emotional Freedom Techniques Treatment for Chronic Pain Sufferers. Complementary Therapies in Clinical Practice, 49,
https://doi.org/10.1016/j.ctcp.2022.101653.