Les normes de l’APA

Les normes de l’APA 2018-05-16T12:47:27+00:00

Les normes de l’APA pour les traitements validés empiriquement

IFPEC Formations, à l’instar de EFT Universe, soutient les normes fondées sur des données probantes définies par l’American Psychological Association (APA) Division 12 (Clinical Psychology) Task Force (“normes APA” en abrégé). Celles-ci définissent un ” traitement validé empiriquement ” comme un traitement pour lequel il existe deux essais contrôlés différents menés par des équipes de recherche indépendantes.

Pour qu’un traitement soit désigné comme étant ” efficace “, les études doivent démontrer que le traitement est meilleur qu’une liste d’attente, un placebo ou un traitement efficace établi.

Pour être qualifié de ” probablement efficace “, un traitement doit avoir été démontré meilleur qu’une liste d’attente dans deux études qui répondent à ces critères, ou qui sont menées par la même équipe de recherche plutôt que par deux équipes indépendantes.

Les normes de l’APA préconisent que les études contiennent suffisamment de sujets pour atteindre un niveau de signification statistique de p < 0,05 ou plus, ce qui signifie qu’il n’y a qu’une seule possibilité sur 20 que les résultats soient dus au hasard. Le statut de l’EFT en tant que pratique fondée sur des données probantes est résumé dans cet énoncé publié dans la revue de l’APA Review of General Psychology :

“Une recherche documentaire a permis d’identifier 51 articles évalués par des pairs qui présentent ou étudient les résultats cliniques à la suite de l’utilisation de points d’acupuncture pour traiter des problèmes psychologiques. Les 18 essais contrôlés randomisés de cet échantillon ont fait l’objet d’une évaluation critique de la qualité de la conception, ce qui a mené à la conclusion qu’ils ont constamment démontré une forte ampleur de l’effet et d’autres résultats statistiques positifs qui dépassent de loin le hasard après relativement peu de séances de traitement. Les critères pour les traitements fondés sur des données probantes proposés par la division 12 de l’American Psychological Association ont également été appliqués et ont été jugés satisfaits pour un certain nombre de conditions, y compris le SSPT”. (Feinstein, 2012).

L’état de la recherche

Les résultats de toutes les études publiées énumérées ci-dessous sont statistiquement significatifs. Bon nombre d’entre eux sont des essais contrôlés randomisés ou ECR, un modèle généralement considéré comme l’étalon-or de la recherche. L’EFT a satisfait aux normes de l’APA en tant que traitement “efficace” des phobies, de l’anxiété, de la dépression et du SSPT.

Il existe plusieurs définitions dans le domaine de la médecine (par opposition au domaine de la psychologie) de ce qui constitue un traitement fondé sur des données probantes. L’un des plus utiles provient du National Registry of Evidence-Based Programs and Practices (NREPP) du gouvernement américain.

Elle exige une description normalisée de la méthode sous la forme d’un manuel et de matériel de formation, une documentation attestant que le traitement a été administré avec fidélité à cette méthode, l’utilisation de mesures de résultats validées et fiables, des corrections pour les abandons (comme une analyse de l’intention de traiter), une analyse statistique appropriée, des échantillons de taille suffisante pour produire une probabilité de p < 0,05 ou mieux, et la publication dans une revue professionnelle évaluée par des pairs. Le NREPP a validé la Thought Field Therapy (TFT), sur laquelle se fonde l’EFT, en tant que pratique fondée sur des preuves, et cette désignation pour l’EFT devrait suivre sous peu.

L’EFT a fait l’objet de recherches dans plus de 10 pays, par plus de 60 chercheurs, dont les résultats ont été publiés dans plus de 20 revues à comité de lecture.

Il s’agit notamment de revues de premier plan comme le Journal of Clinical Psychology, les revues de l’APA Psychotherapy : Theory, Research, Practice, Training and Review of General Psychology, et la plus ancienne revue psychiatrique en Amérique du Nord, le Journal of Nervous and Mental Disease.

La recherche EFT comprend des chercheurs affiliés à de nombreuses institutions différentes.

Aux États-Unis, ils vont de la Harvard Medical School, à l’Université de Californie à Berkeley, à la City University of New York, au Walter Reed Military Medical Center, à la Texas A&M University et à la JFK University. Les institutions dans d’autres pays dont les professeurs ont contribué à la recherche EFT comprennent l’Université Staffordshire (Royaume-Uni), l’Université de Lund (Suède), l’Université d’Ankara (Turquie), l’Université Santo Tomas (Philippines), le Lister Hospital (Angleterre), l’Université Cesar Vallejo (Pérou), l’Université Bond (Australie) et l’Université Griffith (Australie).

La grande variété d’institutions, de revues évaluées par des pairs, de chercheurs et de milieux qui, dans le cadre de recherches indépendantes, ont trouvé l’EFT efficace, sont une indication de l’étendue des résultats de recherche existants.

La prochaine frontière de la recherche EFT est la réplication des études qui n’ont pas encore été répliquées, et des études sur les changements physiologiques qui se produisent pendant l’EFT, en utilisant des outils tels que l’analyse de l’expression des gènes, les MEG (magnétoencéphalogrammes), les IRMf, les neurotransmetteurs et les tests hormonaux.

Un certain nombre de méta-analyses, combinant les résultats de nombreux ECR qui répondent aux normes de l’APA, ont été publiées. Les méta-analyses sont considérées comme étant au sommet de la “hiérarchie des preuves” parce qu’elles combinent les résultats de toute une littérature scientifique pour mesurer “l’effet du traitement”. Ceci utilise une mesure appelée Cohen’s d (Cohen, 1988) ou un calcul légèrement différent appelé Hedges’ g.

Cette échelle va d’un petit effet de traitement, d = 0,2 à un effet modéré, d = 0,5 à un effet important de d = 0,8. Les méta-analyses montrent que l’EFT a un effet thérapeutique important sur l’anxiété, la dépression et le SSPT. Pour l’anxiété, d = 1,23 (Clond, 2016), pour la dépression d = 1,31 (Nelms & Castel, 2016) et pour le SSPT, d = 2,96 (Sebastian & Nelms, 2016).

Le programme de formation et de certification de l’IFPEC, tout comme celui de EFT Univers aux USA, est basé sur l’EFT clinique, un protocole cohérent et fiable soutenu par cette vaste base de preuves et de pratique clinique, et en conformité avec les normes de l’APA. Aux États-Unis, les formations EFT Universe sont accréditées CE/CME pour les médecins (American Medical Association), les infirmières (American Nurses Credentialing Commission), les psychologues (American Psychological Association), les travailleurs sociaux (NASWB) et de nombreuses autres organisations professionnelles.